AÏN SEYNOUR  village de nos aïeux et de notre jeunesse de1871à1962

Accueil
Histoire du village
Ses métiers
Sa population
L'école
Le petit cheminot
la gazouse
Vos photos
guerre  14 18
La SAS
généalogie
les nouvelles

 

LE SITE MEMOIRE DES HOMMES ;site qui retrace les différents conflits 14.18 -39 45 Indochine, Algérie a été profondément remanié 1.4 million de poilus ont été indexé  dans la base de données

CELA PERMET/de retrouver un ancêtre mort  pour la FRANCE son régiment ,son lieu de décès  .

ON PEUT AUSSI RETROUVER les morts de la guerre 14 18 inscrits sur le monument aux morts de  son village (même si le monument  de votre village a disparu comme en ALGERIE FRANCAISE )

bravo pour ce travail de titans

Mission accomplie : 1,4 million de Poilus indexés sur Mémoire des Hommes

Avec 6 mois d'avance, le défi lancé par 1Jour 1 Poilu a été remporté : le 30 avril 2018 à 14h46, les 1 422 776 Poilus morts pour la France de la Première Guerre mondiale ont tous été indexés dans ce qui est désormais leur mémorial numérique, la base Mémoire des hommes


REMISE de la médaille militaire à  MELI  GILBERT enfant du village d 'AIN SEYNOUR.;( médaille militaire remise le 8 mai 2018  à BLOIS  par le général  BEYER )

Gilbert MELI a fait son service militaire  du 4 septembre 1956 au 14 novembre 1958 au 7eme tirailleur   dans la région de Constantine ;ensuite au 81 eme  dans la région de Tébessa  avec le grade de sergent

Cette médaille militaire  est venue grossir ses décorations  déjà obtenues croix de la valeur militaire avec étoile de bronze; médaille du maintien de l 'ordre ;et la croix du combattant

Toutes nos félicitations vont à Gilbert et à sa famille

Gilbert a aussi obtenu  plus de quarante deux titres avec ses oiseaux  exotiques

 

 

 

 

félicitations par le général Bayer

Accolade par madame le ministre auprès du ministre de l 'intérieur madame jacqueline Gourault

 


 


les nouvelles 2017

Bonjour, je relaie l'info, je pense que vous l'avez déjà eu, décès de
Paulo TAILLAND survenu début septembre (info communiquée par son neveu à
mes parents)
Cdt
A.PENNEC


demande Françoise

 conflits
en questionnant une petite cousine, j’ai pu trouver que
Lina Blanche est la fille de Jules-Paul AGRÉ et de Eugénie CATHERIN.
Son Père et son grand père Jules-Alphonse AGRÉ sont tous les deux enterrés 
Aïn seynour; respectivement en 1895 et 1885

bien à vous

Françoise

Pour trouver une réponse à VOS recherches

1-CAOM jusqu'en 1904

Archives nationales d'outre-mer

 
www.archivesnationales.culture.gouv.fr/anom/fr/

Les Archives nationales d'outre-mer ont pour mission la conservation des archives relatives à la présence coloniale française outre-mer. .

 

 

2-SŒURS CLARISSE pour l' est algérien de l 'ALGERIE  Française

Les actes de Constantine déménagent à Tarascon (13)

 
www.rfgenealogie.com/s.../infos/.../les-actes-de-constantine-demenagent-a-tarascon-1...

2 févr. 2015 - Les sœurs de la Visitation, à Tarascon (13), ont accepté de prendre la relève des sœurs Clarisses d'Aix-en-Provence (13), qui avaient ...

LIL vous sera demandé 10 euros par acte ,une enveloppe timbrée- recherche assez longue....

3-Demander à l 'état civil algérien ici AIN SEYNOUR( notre état civil est resté en ALGERIE )


INFORMATION SUR LES CONVOIS PARISIENS

Subject: Fw: [liste-pieds-noirs] Fw: Les Convois de 1848, et la création de
St Cloud (1)



-----Message d'origine----- 
From: Dr CAMACHO Maurice
Sent: Tuesday, April 06, 2004 1:07 PM
To: 1001 - Liste PIEDS- NOIRS
Subject: [liste-pieds-noirs] Fw: Les Convois de 1848, et la création de St
Cloud (1)

L'année 1848 fut une année très riche en mouvements sociaux et
révolutionnaires. Le 24 février, au terme de trois jours d'émeutes et de
malentendus, l'opposition libérale obtient le départ du roi Louis-Philippe
1er. C'est la naissance de la IIe République, celle-ci durera le temps d'une
olympiade pour tomber en décembre 1851 sous le coup d'état du neveu de
Napoléon.

En 1848, l'Algérie est française depuis presque 20 ans mais traîne toujours
trois boulets impropres à sa colonisation. Le pays n'est pas du tout pacifié
puisque les soulèvement de chefs locaux font les unes des journaux de
l'époque, le pays est insalubre perclus d'épidémies de choléra et d'un
intraitable paludisme qui tuent à eux seuls plus de soldats que le " coup de
feu " des tribus locales. Enfin pour couronner le tout, les investisseurs se
sont retirés de la colonie car ils n'en dégageaient aucun retour financier.

N'oublions pas que c'est dans ce contexte des plus hostiles que d'autres
communautés plus valeureuses ont réussie à s'installer et s'adapter. Les
minorquins et les espagnols d'une part, qui vont développer leur agriculture
alors que d'autre part, les maltais et les italiens vont organiser les
premiers embryons de zones de pêche et d'échanges commerciaux. Par contre
très peu de colons français, il faut reconnaître que les liaisons maritimes
entre la France et l'Algérie s'ont de piètres qualités et toujours sous la
tutelle des militaires.

En avril 1848, sous l'influence de Victor Schoelcher sous-secrétaire d'État
à la Marine, responsable des colonies au sein du gouvernement provisoire, un
décret sera promulgué abolissant définitivement l'esclavage en France et
dans ses colonies. La nouvelle assemblée constituante, élue le 13 avril, à
forte majorité de notables provinciaux, très conservateurs et méfiants à
l'égard du peuple ouvrier de Paris, va supprimer le 20 juin, les ateliers
nationaux ; ces ateliers de bienfaisance procurent aux chômeurs un petit
revenu en échange d'un travail symbolique. Sur 120.000 ouvriers licenciés
par les Ateliers nationaux, 20.000 descendent dans la rue le 23 juin 1848.
Ils forment jusqu'à 400 barricades. En quatre jours de combat, du 23 au 26
juin, on relève 4.000 morts parmi les insurgés et 1.600 parmi les forces de
l'ordre. La répression est dirigée par un ministre de la guerre connu : le
général Lamoricière. Le gouvernement républicain arrête 25.000 personnes
dont 11000 furent jugés par les commissions militaires et déportés sur la
Loi d'exception votée par l'Assemblée, dans une colonie autre que l'Algérie.

C'est dans ce contexte que la II° république coupée de sa base populaire
propose par son gouvernement des conditions " très favorables " pour émigrer
en Algérie. Un projet d'émigration est recommandé en août 1848 à l'Assemblée
constituante. Un " Avis aux ouvriers " est placardé sur les murs annonçant
un crédit de 50 millions dont 5 millions immédiatement disponible pour
l'année 1848.

Entre le mois d'octobre 1848 et mars 1849, ce sont 17 convois qui seront
organisés. Les bateaux participants à ces transferts vers l'Algérie sont
connus, on y trouve : L'Albatros, Cacique, Magellan, Montezuma, Labrador, Le
Christophe Colomb, L'Orénoque et L'Infernale. Le 1er convoi partant le
8/10/48 en grande pompes du quai de la Rappé à Bercy en prenant les voies
fluviale pour atteindre Marseille le 21/10/48 où les 843 émigrants
embarqueront sur le bateau " Albatros " en direction du port d'Arzew qu'ils
atteindront le 27/10/48. La totalité des émigrants sera dirigée vers le
village de ST Cloud où ils seront installés dans de piètres conditions
d'accueil au sein de baraquements préparés par un détachement du 12°
d'infanterie légère. Huit jours plus tard, quarante familles seront envoyées
à 5 kilomètres, à Mefessour, annexe de Saint-Cloud, qui porte le nom de
Renan depuis 1893.

La suite traitera de l'état de St Cloud autour de 1920 et des grandes fermes
et exploitations.
En vous souhaitant bonne suite.
___________________
Dr Maurice CAMACHO
          7 rue d'Auch
   31770 COLOMIERS
 


Société genevoise Sétif

-----Message d'origine----- 
From: Henri
Sent: Friday, May 12, 2006 3:57 PM
To: liste-pieds-noirs@yahoogroupes.fr
Subject: Réf. : [liste-pieds-noirs] Demande de renseignements sur la
Compagnie Genevoise de Sétif

Bonjour,

La Cie Genevoise était apparemment un frein a la colonisation, si j'en crois
les dires du Préfet rapportes dans le livre "l'Arrachement" l'Algérie de
1830 a 1962, (Editions Giletta nice) je cite :
" Il n'y a actuellement rien a faire pour la colonisation dans la commune de
Sétif. Les centres qui y existent sont peu florissant, il est vrai, mais ne
peuvent être agrandis que par l'expropriation des terres de la Cie Genevoise
qui les enserrent et empêchent leur développement".
...........................
Cette unité administrative (Sétif) présente un budget déficitaire 10.000
francs, elle redoit 25.000 F a divers hôpitaux pour le traitement des
malades indigents. Certains travaux n'ont pu être soldes faute de ressources.

La Cie Genevoise, présidée par le Comte Sauter de Beauregard, s'était vu
attribuée en 1853, par Napoléon III, 20.000 Ha de terres cultivables dans les
environs de Sétif, elle peupla, les mauvaises terres, de colons en majorite
suisses * et se réserva les bonnes en toute propriété. Mais dans ces
conditions la plupart des colons abandonnèrent les concessions, seuls une
dizaine continua.

En 1860, les colons se regroupèrent pour adresser un rapport sur les abus et
les fraudes de la Cie, qui ne reçut que des avertissements et la Cie s
orientât vers l'utilisation de métayers indigène. La Cie était devenu un
groupement capitaliste, exploitant les terres qu'elle avait obtenu contre la
promesse de colonisation et de peuplement.

Les documents d'origines sont apparemment au CAOM, ou l'auteur les a
consulter :
Setif L8-26-28-46-64
Sociétés L28 / 3L25 a 36 !


Dans un autre registre, il faut savoir que l'Alfa, plante qui pousse seule
sur les hauts plateaux et qui sert a faire les plus beaux beaux papiers,
avait la « Sté Général des Alfas » , (principal actionnaire, Blachette)
comme concessionnaire exclusif de 690.000 hectares depuis 1873.
Cette Ste reversait en 1955 0,15 F/Tonne d'alfa ayant une valeur de 30.000
francs. A son arrivé en Algerie Robert LACOSTE fera passer cette redevance
de 15 centimes a  1.000 francs par tonne.

* Henry Dunant, père de la croix rouge, et colon suisse était installe du
cote de Sétif.
Cordialement

Henri (Riri) de Bab El Oued (Mizon)
Sur les sites Anciens Combattant mes mel perso et de nombreux liens vers
villes et villages d'Algérie et aussi liens vers "caom" d'Aix et demandes d
actes en ligne à Nantes et certaines communes de France:
Mes Sites web
http://combattantsafn.free.fr/ Anciens combattants d'Algérie
http://membres.lycos.fr/aamafn Anciens combattants d'AFN
http://nemoplongee.freezee.org/  plonger à Cannes
http://www.gander06.com/ plonger a Mandelieu

 



 

Mise à jour juillet 2016

Décès de la maman de Jean Alain  et de Robert  .Myriam leur mère   était la fille du docteur Mougeot et  la sœur de Bernard    bien connus au village et  à Souk Ahras. toutes nos pensées vont à cette famille, nous partageons leur Peine

 

Sent: Monday, May 30, 2016 7:54 AM

Subject: Re : mise à jour site

Bonjour Henri

Notre Maman est décédée le 20 février 2016. Elle avait 94 ans.
Je n'ai pas pensé à t'en informer pour te permettre de mettre le blog Ain-Seynour à jour.
Je me promets toujours de te téléphoner et puis pris par la routine quotidienne, j'oublie de le faire.
Amitiés
Jean-Alain


message de M  lucascio

Bonjour,
Je viens de découvrir avec intérêt votre site.
Mon père Philippe Lucascio né en 1904 y figure dans les naissances. Moi même je suis né à Bone en 1957.
Voilà vous pouvez me contacter si vous d'autres éléments sur ma famille.

PS: L'adresse mail en bas sur le pied de page ne fonctionne pas...

Bien cordialement

--
Marc Lucascio photographe
SITE: marc-lucascio.photo

TELEPHONE: 06.48.10.67.86
SKYPE: photographe-marc-lucascio

 


Message  circulaire sur les cimetières en Algérie  envoyé par André Pennec Arroue  

Décrets, arrêtés, circulaires

TEXTES GÉNÉRAUX

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

Arrêté du 26 mai 2016 relatif au regroupement de sépultures européennes en Algérie

NOR: MAEF1612677A

Le ministre des affaires étrangères et du développement international,

Vu le décret n'' 68-728 du 7 août 1968 portant publication de l'échange de lettres des 29 avril et 20 juin 1968 entre la France et l'Algérie concernant le regroupement des sépultures civiles françaises situées dans certains cimetières d'Algérie;

Vu le plan d'action et de coopération relatif aux sépultures civiles françaises en Algérie, annoncé par le Président de la République le 3 mars 2003, à Alger;

Vu l'arrêté n° 16/004 du 14 mars 2016 du ministère de l'intérieur et des collectivités locales algérien portant autorisation de regroupement des cimetières européens en Algérie (cimetres chrétiens et cimetières juifs),

Arrête:

Art. 1·'. - Sur le fondement des propositions formulées par l'ambassadeur de France en Algérie et de l'arrêté du ministère de l'intérieur et des collectivités locales algérien du 14 mars 2016 susvisé, un regroupement en tombes collectives ou ossuaires, selon le cas, de sépultures euroennes en Algérie est engagé selon le tableau annexé au présent arrêté.

Art. 2. - Les familles pouvant justifier par tout moyen de la sépulture de parents dans les cimetières mentionnés dans le tableau annexé au présent arrêté disposent, à compter de la date de publication du présent arrêté au Journal officiel de la République française, d'un délai de six mois pour faire savoir au consul général territorialement compétent si elles souhaitent effectuer le transfert en France, à leurs frais, des restes mortels de leurs défunts.

Art. 3. - Les informations relatives aux modalités de ce transfert font l'objet d'une fiche techniquè que les familles mentionnées à l'article 2 du présent arrêté peuvent obtenir en se mettant en rapport avec:

- le ministre des affaires étrangères et du développement international, direction des Français à l'étranger et de l'administration consulaire, sous-direction de l'administration des Français, 27, rue de la Convention, CS 91533, 75732 Paris Cedex 15 ;

- le consul général de France à Alger, 25, chemin Abdelkader-Gadouche, Hydra, 16035 Alger, internet: http://alger.ambafrance-dz.org ;

- le consul général de France à Annaba, 1, rue Gouta-Sebti, BP 323, 23000 Annaba, internet : http://annaba.

         ambafrance-dz.org                                           .c

- le consul général de France à Oran, 1, rue Aïrneur-Brahim, 31000 Oran, internet : http://oran.ambafrance-dz. org.

Le directeur des Français à l'étranger et de l'administration consulaire, l'ambassadeur de France en République algérienne démocratique et populaire, le consul général de France à Alger, le consul général de France à Annaba et le consul général de France à Oran sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.

Fait Je 26 mai 2016.

Pour le ministre et par délégation:

Le directeur des Français à ltranger et de l'administration consulaire,

N. WARNERY


LISTE DES CIMETIÈRES EUROPÉENS PROPOS POUR LE REGROUPEMENT PAR LA PARTIE FRANÇAISE, RETENUE PAR LA PARTIE ALRIENNE

A. - Circonscription consulaire d'Alger

Texte 2 sur 107


 


 

WILAYA

CIMETIÈRE CHRÉTIEN DE REGROUPEMENT

CIMETIÈRES CHRÉTIENS À REGROUPER

ALGER

 

Kouba

Birkhadem

 

 

 

Bir Mourad Rais

 

 

 

 

 

 

WILAYA

CIMETIÈRES JUIFS DE REGROUPEMENT

CIMETIÈRES JUIFS À REGROUPER

AIN DEFLA

 

Ain Defia

Ain Defia (regroupement partiel)

 

 

 

Khemis Meliana

 

 

 

Meliana

 

BEJAIA

 

Bejaia

Kherrata

 

BLIDA

 

Blida

Boufarik

 

DJELFA

 

Djelfa

Elldrissia

 

 

 

Messaad

 

GHARDAIA

 

Ghardaia

Bounoura

 

 

 

Guerrara

 

M'SILA

 

Bou Saada

M'Sila

 

 

 

 

Sidi-Aissa

TIZIOUZOU

 

Bejaia

Azzefoun

.

B. - Circonscription consulaire d'Annaba

 

WILAYA

CIMETIÈRES JUIFS DE REGROUPEMENT

CIMETIÈRES JUIFS À REGROUPER

BISKRA

Biskra

Biskra (regroupement partiel)

GUELMA

Guelma

Guelma (regroupement partiel)

 

 

Oued Zenati

OUM EL BOUAGHI

Ain El Beida

Ain M'Lila

SÉTIF

Sétif

El Eulma

c. - Circonscription consulaire d'Oran

 

WILAYA

CIMETRES JUIFS DE REGROUPEMENT

CIMETRES JUIFS À REGROUPER

AIN TE MOUCHENT

Ain Temouchent

Ain El Arbaa

 

 

Tamzoura

BECHAR

Bechar

Beni Abbes

 

 

Beni Ounif

 

 

Kenadsa

CHLEF

Chief

Tenes

MASCARA

Mascara

Oued Taria

 

Mohammedia

Mohammedia (regroupement partiel)

 

Sig

Sig (regroupement partiel)

ORAN

Oran

Oued Tlilette

RELIZANE

Relizane

Ammi Moussa

 

 

Oued Rhiou

 

 

Zemmoura

 

.

 

9 juin 2016

JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

 


WILAYA

CIMETIÈRES JUIFS DE REGROUPEMENT

CIMETIÈRES JUIFS À REGROUPER

TIARET

Tiaret

Tiaret (regroupement partiell

 

 

Frenda

 

 

Ksar El Challala

TLEMCEN

Tlemcen

Chazaouet

 

 

Nedroma

 

 

Ouled Mimoun

 

 

Remchi


 


Message de Gérard Dappelo qui présente son site

 

Chers amis,

Je me suis déjà adressé à vous concernant mon blog dont un des sujets est notre chère Algérie.

Vos réactions à mon premier texte ont été nombreuses et chaleureuses. Je vous en remercie.

En voici un nouveau qui fait l'éloge de notre cher Soleil.

Notre Soleil, c'est bien plus qu'une question de météo : c'est le symbole d'une manière de vivre et de penser, d'une certaine Civilisation méditerranéenne.

A lire sur :

http://alpha-pixel.blogspot.fr/search/label/algerie

 

Au plaisir !

Bien cordialement

Gérard Dappelo

 

 

________________________________________

Gérard  DAPPELO

                                gerard.dappelo@gmail.com

 

Blog at :               http://alpha-pixel.blogspot.fr

 


mails reçus

nous venons d "apprendre le décès de notre ami Georges Méléo  toutes nos pensées  vont à la famille de Georges  il était un infatigable  pèlerin  de la vérité ......................

Madame, Monsieur,

La famille de Georges MELEO a le regret de vous annoncer son décès survenu le 2 décembre.

Conformément à ses souhaits, une cérémonie de crémation a eu lieu le samedi 5 décembre dans la plus stricte intimité.

Avec nos meilleures salutations.

Famille MELEO

Photo de la ferme Méléo à AIN SEYNOUR


 

Si vous pouvez répondre à Hélene Calland ,je pense  à Danielle  Camilleri et à madame Verney

hcalland@orange.fr

Bonjour,

J’ai lu avec bonheur votre site sur Aîn-Seynour et en particulier l’article concernant la colonie des petits cheminots. Mon grand père était cheminot et habitait à Souk Ahras. Je ne sais pas exactement à quelle époque, en tout cas entre 1935 et 1955 environ. Il s’appelait Pascal Déodato.

Je suis en train d’écrire notre biographie en Algérie. J’habitais Constantine et je suis née à Bône. Je suis allée à la colonie des petits cheminots, je crois dans les années 49 ou 50, mais je n’en suis pas très sûr, je devais avoir 5 ou six ans. J’aimerais tellement retrouver des photos de cette époque dans cette colonie. Je m’appelle Hélène Déodato. Je me souviens de deux personnages de cette colonie, un petit garçon qui s’appelait Pierre Pertin et qui jouait de l’accordéon : son accordéon me fascinait, j’aimais déjà la musique et je l’aime toujours. Je n’ai jamais oublié son nom, je me sauvais pendant la sieste pour aller l’écouter jouer dans l’infirmerie (je crois), où il travaillait son instrument. Je détestais la sieste et je m’aperçois que je ne suis pas la seule.

Je me souviens aussi de « Christiane », une surveillante, qui était aussi surveillante à l’école de Constantine. L’école Michelet de Constantine. J’aimerais avoir de leurs nouvelles.

Merci mille fois. Hélène

Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse. J'ai appris que mon petit
accordéoniste est décédé il y a quelques années. La vie est ainsi faite.
J'ai retrouvé une photo de classe où j'ai cru me reconnaître en 1950 à
l'école Pasteur de Constantine, mais aucune de la colonie.
Merci encore. Hélène



Henri bonsoir,

Je te communique quelques informations de la famille Bichard.


Ma mère 85 ans cette année va assez bien, mais ne voulant plus rester seule elle a intégré une maison de retraite sur Pont du Fossé. Elle commence à avoir quelques pertes de mémoire.

De ton côté comment allez vous ?

Avec Google Earth on peut maintenant se connecter et rechercher Ain Seynour, mais moi je ne reconnais plus rien.

Je recherche ta maison, notre maison et la position de la fontaine Gazouze.

Si toi tu sais te resituer pourrais me donner les coordonnées longitude et latitude de ces trois points ca peut me permettre de me resituer.

je vais de temps en temps sur ton site qui est très bien, mais nos anciens disparaissent les uns après les autres.

en te souhaitant bonne suite.

amicalement

Denis Bichard

denis .bichard@free.fr


Livre écrit par Aleandre ROSADA  dans ce livre Mémoire d 'ALGERIE :on retrouve Gilbert SIMONI  ancien instituteur au village

GILBERT SIMONI vient d "être  élu  président du cercle Algerianiste  de Calédonie

 

 

livre édité par l 'Harmattan




 

Demande de rectification sur généalogie AGRE

bonjour Monsieur,

J’ai bien reçu vos documents.
Je vous joins des précisions ( toutes vérifiées par des actes ), concernant mon arrière grand père
Jules-alphonse AGRÉ, et ses descendants, qui ont fait souche en algérie.
Vous pourrez peut être ainsi rectifier certaines données telles que le nom de famille de mon arrière grand mère,
marie LAULANGEA, présentée erronément comme « DAULANGE »

avec mes meilleurs sentiments

Françoise w

https://zimbra.free.fr/service/home/~/agree.pdf?auth=co&loc=fr&id=465385&part=2


Belcourtoises, Belcourtois, amis et sympathisants, bonjour !

Attention : le site "Vivre à Belcourt" déménage...

L'ancien site dont l'adresse est la suivante : www.demarcalise.com va disparaître.

Merci de prendre note de l'adresse du nouveau site :

http://www.belcourtois.com

A bientôt.
Merci à vous tous.
Luc Demarchi.




Article paru sur Gilbert méli "  Gilbert  passionné depuis sa jeunesse à Ainsenour a détenu différents titres vice champion du monde champion de FRANCE  dans les catégories canaris couleurs ,exotiques bec droit ,hybrides 


 

Annonce du décès  d 'Annick JOLLES PENNEC par  André  et la revue Ensemble 

Malheureusement pour nous ce début d'année s'est assombri puisque ma soeur, Annick JOLLES PENNEC, docteur en pharmacie est décédée le 21 décembre 2014 dernier à l'age de 53 ans. Elle laisse dans le chagrin, Charles son mari, et ses 3 enfants, Marc, Eric et Paul.

Elle était la petite fille de Joseph ARROUE installé à Ain Seynour dès 1876, et la fille de Michèle ARROUE ep PENNEC, ma mère.

(TEL 04-91-72-04-80).


 

Les nouvelles ......par des mails envoyés

Annonce du décès  de madame Rousselon ..Madame Rousselon était institutrice à l’école du village

Original Message -----

From: Yves LAVIGNE

To: henri vincent

Sent: Saturday, June 07, 2014 1:28 PM

bonjour cousin Madame Rousselon est décédée j'espère que tu vas bien  je t'embrasse Yves


---- Original Message -----annonce du décès de madame Camilleri ; mère de Danielle et Josiane

From: Danielle D'Ippolito

To: 'vincent henri'

Sent: Monday, April 21, 2014 10:49 AM

Subject: RE: mise à jour site

Henri,

C’est avec beaucoup de retard, confuse et gênée que je viens te remercier du fascicule des petits cheminots à la montagne y compris celui d’Ain-Seynour.

Maman avait pris le temps et la force de le lire avant de nous quitter le 15 Décembre 2013.

Elle vivait avec moi depuis 35 ans, et son absence me manque terriblement.

La vie continue et les souvenirs sont là heureusement pour m’aider à avancer soutenue par mes enfants et petits-enfants.

En ce lundi de Pâques où nous n’irons pas pique-niquer !!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je te souhaites de Joyeuses Pâques.

Bien amicalement à toi et encore merci de ta délicate attention. ( mémoire de notre enfance ).

Meilleurs souvenirs et sincères amitiés.

Danielle


    ----- Original Message -----

From: <bayze.jacques@free.fr>

Cc: <h.phvincent@free.fr>

Sent: Tuesday, July 08, 2014 6:42 AM

Subject: correspondance

> merci pour votre site Ain Seynour et les photos que l on y trouve je me permets de vous signaler une petite erreur concernant l une de ces photos la famille bayze arrivant a la messe ce sont des vacanciers qui séjournaient au village je crois me souvenir que c étaient des agriculteurs du nom de m et madame SAVELLI venant de Beja en Tunisie félicitation et encore merci


 Bonjour Mr Vincent,

Merci beaucoup, j'ai pu imprimer et bien plus que cela .
Oui, plus qu'une photographie : Des NOMS ! Une époque , la I° communion pour moi . La solennelle pour un certain
Henri .Petit à petit, même avec des non dits, le passé ressort. Sur cette photographie, à droite, je suis le gamin du
milieu .C'était ma dernière année au village . Je ne situe pas avec exactitude la date , Toi le plus grand peut- tu m'aider ?
J'ai souvenir de cette nuit où les Français du village s'étaient retrancher avec leurs armes, chez les Latrille, où logeaient
mes grands parents et mes parents. Nous étions tous au premier étage . Le recul me fait penser que les "vieux"
avaient retrouvé le PC de la 2° guerre. Novembre I954 ? Cette quête, n'est pas par nostalgie, mes pour mes enfants
qui voudraient en savoir plus . Je remarque de mon côté, un morceau de rail, un outil de notre famille, Les PALLUEL
travaillaient à la C.F.A. Oui , ce viaduc qui nous a tant fait frémir, lorsque le Grand Père avec sa maladie, nous échappait
à l'époque les gens de science disaient que l'on perdait la tête. Maintenant elle a un nom et continue à faire des ravages,
au travers des générations.

Encore une fois Henri, merci. En espérant que nous parviendront des noms du passé. Amitiés JM LEBRUN


NOTRE ETAT CIVIL

Un petit rappel les actes de catholicisme de notre département se trouve à l 'adresse suivante

adresse des soeurs clarisse pour obtenir des actes:

Monastère des clarisses

952chem bosque d 'Antonelle

13090  AIX en PROVENCE

IL faut écrire (c 'est 10euros par acte demandé )

 jusqu' en  1904 les actes civils  sont consultables au CAOM   ,de 1905  à 1962 les autres actes sont restés en Algérie, (depuis plus de 50 ANS des pourparlers  entre les deux  gouvernements sont entretenus ,,,, pour obtenir les microfilms  


Mails de Madame Chaumet Claude Née Landucci

bonsoir Monsieur,

je me présente Madame Chaumet Claude Née Landucci

je suis née a Laverdure Algérie, j'ai trouvé le site de chez nous

que j'ai feuilleté, je suis tombé sur Aîn Saynour

et j'ai trouvé dans le registre des naissance une Landucci Elia qui se

trouve être ma tante soeur de mon père Hugues Landucci né lui aussi

a Aîn Seynour en 1910 il avait d'autre soeur nées dans ce village ou a Laverdure

J'aimerai savoir comment vous avez trouvé ce registre des naissances

et aussi pourquoi mon père et c'est autre soeur ni figure pas je vous serez reconnaissante


Bonsoir Monsieur,

je me présente Madame Chaumet Claude née Landucci je suis née a Laverdure Algérie.

je suis tombée sur le site de chez nous texte que vous avez mis sur Internet,j'ai trouvé le nom de Aîn Seynour, en le feuilletant j'ai trouvé le nom de Landucci Elia qui se trouve être ma tante soeur de mon père Landucci Hugues né le 27 Février 1910 a Aîn Seynour ainsi que d'autres soeurs et frère.

j'aimerai savoir comment vous avez pu vous procurer le registre des naissances et autre renseignements

je n'ai hélas aucune photos et aucun papier de cette époque je le regrette.

Espérant avoir de vos nouvelles et ne pas vous importuner

 mes salutations


A lire et à relire  ,à offrir à vos parents. AMIS,,,,,,

Un livre  admirable le berger de Mostaganem  :chacun retrouvera à travers cette saga sa propre histoire

Cher(e) compatriote d' Aïn Seynour et auteur d'un site émouvant et
magnifique de vérité

ce livre est en vente,aux presses du midi 121 ,avenue d 'orient 83100 TOULON environ 21 euros

J’ai le plaisir de vous annoncer la sortie officielle du site :

              www.lebergerdemostaganem.fr

Vous y découvrirez des extraits de mon roman historique relatant la vie de
mes parents entre 1913 et 1990. De Mostaganem à Alger-Bab el Oued, puis à
Marseille, ma narration s’attache à décrire le parcours humble semé d’embûches
et de drames, vécu par tous les français d’Algérie. Une manière pour moi de
retrouver la parole perdue afin de rendre hommage à nos parents qui
demeurent à jamais ensevelis dans leur terre natale et surtout,  pour qu'ils
ne restent pas dans l'oubli.

Pour sauver la mémoire et la transmettre à nos enfants,
merci de divulguer ce message à vos amis.

Fraternellement Vôtre,

André TRIVES


Un document sur le   (les  )petit cheminot Algérien a été transmis par monsieur Théophile Bruand  

chercheur auprès du cercle ALGERIANISTE 

ce document traite des différents centres  LODI(Médéa );ZARIFELT (Tlemcen);AÏN SENNOUR  (Souk Ahras )

TIKYDA (DJURJURA )

Ce document sera microfilmé est inséré sur le site, le cercle ALGERIANISTE nous a demandé l 'autorisation  pour insérer notre petit cheminot sur leur revue


 

Information transmise par André Pennec 

MORT pour la France  (guerre 1914 1918 ) de Hautmann Antoine né  à  Aîn seynour  le 28 mars 1887  décédé  le 29 JUIN 1915 à bord du bateau hôpital le Duguay Trouin LE 29 JUIN 1915


DUGUAY TROUIN Transport hôpital type Annamite (1900 – 1922)
TONKIN (1876 - 1900)


Observations :

Désigné aussi "transport écurie"
23.12.1876 : date du marché, numéro de chantier 707
1876 : TONKIN, écrit aussi TONQUIN
06.1879 : achevé
1879 – 1884 : rotations Toulon – Indochine
22.11.1884 : de Toulon à Saigon, affecté à l’escadre d’Extrême Orient
1885 : Madagascar
1887 – 1889 : désarmé
1897 – 1900 : en réserve
09.1898 : refonte à Marseille
18.04.1900 : armé à Toulon
28.04.1900 - 04.05.1900 : de Brest à Toulon après avoir essuyé du gros temps dans le golfe de Gascogne
05.1900 – 11.1901 : modifié en croiseur école d’application
23.05.1900 : prend le nom de DUGUAY-TROUIN
01.08.1900 – 1912 : école (12 croisières)
08.1914 : transformé en navire hôpital
1915 : Dardanelles
1916 – 1918 : Mer Égée
01.1916 : transport de blessés de Lemnos à Bizerte
06.1918 : rotations Toulon – Lemnos
1919 : Mer Noire
26.06.1922 : prend le nom de MOSELLE, école des Mécaniciens
18.02.1927 : rayé
1931 : ponton à Brégaillon
12.09.1936 : remis aux Domaines
26.05.1937 : vendu à la démolition pour 850 000 francs.

Acte de naissance de HAUTMANN Antoine


Demande généalogique 

bonjour Monsieur,

Par hasard, au détour de la recherche de mes origines paternelles, je viens de tomber sur votre site.

J'ai découvert avant cela, ces éléments qui pourront peut être vous aider aussi :

- mon arrière grand père paternel, Jules-Alphonse AGRE, né à Arras (f) le 11 mai 1815, et décédé à AÏN SEYNOUR le 27 Janvier 1885.
Il avait été déporté ( comme 13.000 autres éléments considérés comme dangereux à la suite de la révolution de
fév.1848 ).
Il a quitté Paris le 2 novembre 1848, et a embarqué sur la corvette Le Labrador, le 20 novembre 1848, pour arriver enfin à Mers-el-Kébir.
Il est repris sur la liste de la colonie agricole du 12 janvier 1849, destinés à peupler SAINT LOUIS, le village de Sidi Ali.
Ce convoi est le 7ème (il y en aura 17 au total dont 1 en provenance de Lyon ).
Il comporte 831 personnes dont 22 de moins de 2 ans/
Jules-Alphonse est accompagné de sa première épouse, Pauline-Françoise DESTREE, alors âgée de 28 ans, ainsi que de leur fils Jules, âgé de 6 ans.

Je retrouve ensuite mon arrière-grand-père JAA à paris, marié à Marie Laulangea. Il a alors 51 ans, et elle 27. Ils déclarent un fils, Louis, le 3 septembre 1866, mon grand père paternel.

Par un autre canal je trouve qu'ils ont aussi une fille : Marie, née le 30 juillet 1861, à parie, et décédée à .....AHRAS en 1886. Je découvre aussi qu'elle s'est mariée à SOUK AHRAS avec un mr edouard MESNIL.

De tout cela il ressort que je ne retrouve trace nulle part, de Jules AGRE né à Paris probablement vers 1842,
pas plus que de sa mère Pauline-françoise DESTREE épouse AGRE arrivée à SIDI ALI en 1849.

Que sont-ils devenus ?

bien cordialement

françoise welcoimme-agré


01370 Courmangoux=


bonjour Monsieur, 

 

je suppose ( ne voyant pas d'expéditeur ) que c'est à vous que je dois ce message reçu ce matin ?


Depuis notre dernier échange de mails, voici ce qui s'est passé :

- je vous ai envoyé une copie de mon Arbre AGRE

- j'ai reçu du Monastère des clarisses, hier : des actes de sépultures de Jules alphonse AGRE mon arrière grand père, à la paroisse de st augustin, à souk arhas; même chose pour Jule-Paul, au même endroit, ainsi qur pour ma grande tante Marie AGRE toujours au même endroit, ainsi qu'un acte de baptême idem pour le lieu, pour Line Blanche AGRE.

Ce qui m'aide à compléter mes i for sur ce qui s'est passé pour ma famille en algérie.

Les soeurs clarisse m'avaient initialement dit qu'elles avaient trouvé l'acte de mariage de l'un d'entre eux, mais en fin de compte elles se sont trompées, et pour s'excuser, m'ont envoyé tous ces autres documents que je suis bien contente d'avoir obtenu.

- je continue mes recherches pour tenter d'en savoir davantage sur les 4 enfants qui accompagnaient Jules-alphobnse et sa femme Marie LAULANGEA lorsqu'ils sont arrivés à ain seynour en 1880, et pour l'instant, j'attends des réponses d'actes demandés aux archives de Paris, où ils ont trouvé certaines réponses, et qu'ils doivent m'envoyer à réception du chèque de 10 euros ( pour 9 actes ) que je leur ai expédié il y a quelques jours.

Bref, les choses avancent, lentement, mais je suis patiente.


bien cordialement à vous


ps je ne sais toujours rien de ce qu'est devenue, et où est décédée Pauline-françoise AGRE née DESREÉS, ou DÉTRÉ ou DESTRAIS, mon arrière grand mère, née à cherbourg, et mère de Jean-Paul AGRE (né à paris en 1842 et mort à ain seynour -souk arhas - en 1884.

Je crois vous avoir déjà dit qu'elle pourrait être décédée soir en 1859 soit en 1860, mais en tous les cas en algérie.

Ce n'est qu'en 1861 que ma grand tante Marie AGRE, épouse MESNIL, est née à Paris, et mon grand père Louis en 1866.

Lequel n'a jamais à ma connaissance quitté le sol français,de toute sa vie.


Pas plus que je ne sais rien encore de ce qu'est devenue sa mère pourtant arrivée à ain seynour en 1880 aved Jules-alphonse AGRE



J'espère que vous m'excuserez de vous exposer tout cela, mais je suis tellement plongée dedans !


 

 


Cher Henri

Photo N° 5. représente Bernard Mougeot et son épouse Victoria. Elle a du être prise sur les rochers dans le virage au bas de la descente du cimetière ( près du pont sur l'oued) dans les années 50 51
Photo N°1. Le docteur Jean Mougeot, monsieur Collo un retraité CFA, monsieur Larosa CFA
Photo N° 2. Henri et Christiane Vincent, Robert et Jean-Alain Parisot dans les années 50
Photos N°3. Henri Vincent sur la mule, Robert Parisot sur le bourricot, Jean-Alain Parisot sur la jument d'Octave.
Photo N° 4. Younis le jardinier du docteur Mougeot avec Robert et Jean-Alain Parisot années 47-48.

Oui je suis à la retraite depuis 4 ans et ma mère est dans une maison de retraite à Chateauroux prés de Robert. Elle a 90 ans, physiquement elle est pas mal mais elle a des pertes de
mémoire, c'est la raison pour laquelle nous avons du la faire rentrer dans une maison de retraite.

En vidant sa maison nous avons retrouvé ces photos. Il y en a d'autres que je te ferai suivre dès que j'aurai eu le temps de les trier.


Amitiés et encore merci pour ce que tu fais pour le site d'Ain-Seynour.

Jean-Alain



Bonjour M. VINCENT,

 

c'est par le site Internet sur AÏN SEYNOUR que je vous contacte.

Je m'appelle Philippe VANNEAU, je suis né à Alger en 1964, mon père, mon grand-père et mon arrière grand-père sont nés à Souk Ahras.

Je me permets de vous envoyer une photo, qui doit dater de la fin des années 1920, qui à été prise à la fontaine d'AÏN SEYNOUR.

Sur cette photo, apparaissent de gauche à droite:

Ma grand-mère (Marinette VANNEAU née MANNONI) avec mon père Guy, peut-être une cousine ARROUE, Jeanne VANNEAU (belle-sœur de ma grand-mère), peut-être une autre cousine ARROUE, la petite fille dans les bras étant la fille de Jeanne VANNEAU.

 Peut-être que par votre intermédiaire je pourrais mettre un nom sur les deux visages pour lesquels je ne suis pas sur et peut-être entrer en contacte avec des descendants ARROUE car mon arrière grand-père, Louis VANNEAU était marié avec Virginie ARROUE (donc mon arrière grand-mère), fille de Etienne ARROUE qui venait de Ance dans les Basses Pyrénées.

En effet, sur votre site j'ai vu qu'il y avait des ARROUE qui témoignaient, des descendants de Pierre ARROUE le frère d'Etienne, il me semble.

 En espérant que vous puissiez m'aider dans mes recherches.

 J'en profite pour vous remercier pour votre site, car même si je n'ai pas connu cette époque et que mes souvenirs d'Algérie sont vagues (de 1964 à 1966), cela permet d'en connaitre un peu plus sur la vie de nos aïeuls.

 En attendant votre réponse, je vous salue amicalement,

 Philippe VANNEAU.


bonsoir, ( réponse de André Pennec fils de Michèle Pennec)

 j'ai montré la photo et le message à ma mère.

Effectivement, en partant de la gauche,

le seconde personne est Adrienne ROUGET fille de Joséphine ARROUE et Adrien ROUGET

la quatrième personne est sa soeur Edmée ROUGET

Les deux soeurs étaient célibataires et vivaient avec leurs parents Joséphine ARROUE (dcd en 1907) et leurs grands parents, Pierre ARROUE et CHICORP originaires d'Anse Commune d'ARAMITS dans les Pyrénées.

Cette fameuse fontaine serait sur la propriété ARROUE, la ferme ARROUE se trouvant quelque part en haut à gauche sur la photo.

 Serait-il possible de mettre en contact M VANNEAU et ma mère Michèle PENNEC née ARROUE, je pense qu'ils auront des souvenirs communs à partager 

Mes parents n'ont malheureusement  pas internet, et je crains que par téléphone les données ne se bousculent un peu trop, à leur age, c'est normal.

 M PENNEC Roger et Michèle (née ARROUE) 17 Bd d'Odessa Les Nereides Bt B 13008 MARSEILLE

 Merci de faire suivre ce message



es nouvelles et informations

les revues   spécialistes de l 'ALGERIE  DE 1830 à 1962

l 'Algérianiste   revue trimestrielle   BP 213 -11102 NARBONNE CEDEX

Internet :  http://www.cerclealgerianiste.asso.fr


ENSEMBLE  Revue bimestrielle  130,avenue de Palavas 34070 MONTPELLIER

TEL 04 67 99 59 58


SECOURS DE FRANCE /29 rue de Sablonville   92200 Neuilly-sur SEINE

Tél 01 46 37 55 13  E-mail secoursdefrance@cegetel.net

Site internet :   http://www.secoursdefrance.fr

Soutenez Secours de France dans son action :réduction d 'impôts: 66%  de votre don dans la limite de 20 % du revenu imposable

un don de 100euros vous donne droit à 66 euros de réduction sur votre montant d 'impôt à payer


les disparus de notre village

Madame Lavigne Marcelle ancienne postière

Mr et madame Sultana  Marius  anciens épiciers

Mr OLIVES André  époux de Francette Raucaz

Deces de Marcel  Petitjean ancien du commando 44

Décès de PAUL ROUSSELON ancien du commando 44

Décès de madame Ganipeau  épouse de l 'adjudant  chef  Ganipeau

Décès  de Georges  PALLUEL

Décès  de Bernard MOUGEOT 

Décès de Denise lavigne  en juillet 2010

Décès de France Olives née Raucaz  le 2 novembre 2010

(Denise lavigne et Francette Olives ont  exercé le joli métier d 'instructrice  à l 'école communale du village ( vous trouverez dans la rubrique témoignage un écrit de Denise lavigne) )   

Décès de Geneviève  Vincent  décembre 2010 "notre grande  soeur "nous a quittée suite à une longue maladie

Que de souvenirs de notre cher village d ' Aîn Seynour ;le retour ou le départ en métropole ( vous trouverez dans la rubrique témoignage son écrit )

nos pensées vont à sa famille Robert son mari ;ses enfants 

Jemma et Geneviève 


Décès de Monsieur  Maurice Téton survenu à Montpellier le 16 MARS 2011(ancien garde forestier qui faisait équipe avec monsieur Bichard)nos pensées vont à son épouse ;ses enfants et sa famille et à tous ses amis du village d 'Aîn seynour

vous pouvez lire dans la rubrique témoignages les écrits de son épouse 


Notre ami jean Buatois  (neveu de paulette et d 'Octave rouget )nous a quitté après une longue maladie ,il est parti rejoindre   sa famille ,son épouse ,ses amis .,principalement son camarade de chasse et de souvenirs Bernard Mougeot - 

Jeannot tu vas nous manqué  ;le téléphone ne sonne plus ....je garderais de toi  ton savoir de notre village d 'AÏN SEYNOUR et de notre terre d'Algérie

adieu grand frère

BONJOUR!!!

Jeannot est décédé le jeudi 21/07/11,et ses obsèques ont eu lieu samedi 23/07/11!!!!

De nombreux amis et connaissances ,avec drapeaux P.N ,l'ont accompagné au cimetière!!!!!

AMITIES!!!

PAUL!!!

Bernard et Jeannot à droite ont abattu un aigle....


 

Bonjour monsieur VINCENT,
Je viens à mon tour , avec mon épouse ,vous présenter tous nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année.
Je vous remercie de m'avoir informé du décés de Jean Buatois. Pour 2011, la liste s'est allongée; je vous signale
le décés de Palluel Lucie epouse  LEBRUN, de MOLLIEX Gabriel  né à ain-seynour et qui a vécu a Rénier.
Pour ces fêtes, j'ai pu m'entretenir avec Josyane Sultana -Delahaye . Nous avons évoqué quelques souvenirs
d'enfance.
Amitiés  J.M LEBRUN



Ils ont  écrit

Bury Marcel ancien du commando 44 basé au camp des petits cheminots

les guerilleros du commando de chasse V44 le journal d 'un appelé en ALGERIE 1959 ET 1960(

Livre de 680 pages avec  plus de 1000 photos dont 400 en couleurs pour un poids de 2 kilos

son adresse MR .Marcel BURY  BP.2 67600 Baldenheim

Marcel Bury  " pèlerin infatigable "recherche  aussi et toujours ses anciens  camarades du commando 44...


Petitjean Marcel  ancien du commando ;ancien légionnaire ;résistant à vie à l 'abandon de l'ALGERIE FRANCAISE     vous conte  sa vie  et ses combats à travers plusieurs ouvrages

Noir 3 ne répond plus

Les Mémoires du grand gars

La Ruade

Son adresse PETITJEAN  Maraval   81170 Marnaves


pour étoffer le site

Recherche des photos du village

Des écrits et des photos sur ROISSY

Des écrits sur la vigne, l 'élevage , les cultures

Des photos de chasse et des écrits .

Des informations sur les différents régiments stationnés dans le village entre 1954 1962

Sur les Eaux et forêts

Des gardes champêtre

Du docteur MOUGEOT

De l 'état civil

De la S.A.S

Des écoles

le site sera mis à jour tous les 6 mois   en Janvier  et Juin de chaque année  sauf  pour les nouvelles la mise à jour se fera tous les mois


Rectifications du site fait en novembre 2010 

Nouvelle rubrique sur la SAS

Ajout de photos offertes  par D. Suchet  ancien du 60REI

AJOUT de photos de Ghislaine  Saliba dans la rubrique le petit cheminot

Rectification du site fait en avril 2011

Rectification du site fait en décembre  2011

 

Bonjour,

Je viens de tomber par hasard sur votre site d'Aïn-Sennour et plus particulièrement sur l'article concernant 'Le petit cheminot à la montagne". Mon père travaillant aux CFA en gare de Bône nous avons été, avec mon frère et durant plusieurs années pendant les 3 mois de vacances dans cette colonie. Nous nous souvenons très bien de Claude Verney, de son papa et d'un adjoint au directeur qui s'appelait monsieur Aquilina.

A cet effet je vous envoie 4 photos de cette époque que je vous demande, si cela est possible de rajouter à ce site. Peut-être que d'anciens enfants de l'époque se reconnaîtront-ils sur ces photos.

Bravo à vous tous qui maintenez encore nos souvenirs vivants par vos parutions.

Bien à vous

 Bernard KUGLER

 b.kugler@orange.f


C'est avec beaucoup d'émotion et de joie que je découvre votre site :

Aïn Seynour reste dans  mémoire un de mes plus beaux souvenirs!

je m'appelle colette Lambert , suis née et ai vécu jusqu'en 1962 à Souk Ahras . j'habitais juste en face de Madame Olivès que j'ai retrouvée sur vos photos( France Raucaz). Ma maman était Sage Femme et a mis au monde ses enfants Bernard et Bernadette . Je me souviens même de ses parents prenant le frais les soirs d'été, assis devant la porte et des plaquemines qu'elle nous ramenait d'Ain Seynour et que nous laisssions mûrir dans la paille! et puis, comment ne pas se rappeler avec déléctation et regrets  cette eau si prisée que nous allions chercher tous les dimanches: c'était notre  but de promenade: nous remplissions nos bouteilles et nos repas devenaient pétillants!!

en face de la fontaine, de l'autre côté de la route , se trouvait une maison en ruine : qui avait habité là? mystère, je ne l'ai jamais su!!

je dois vous poser une question: le domaine de Roissy au bois n'appartenait il pas à une dame Lambert?

je vous félicite pour votre site si bien documenté et pour le plaisir que j'ai eu à le parcourir!

amitiés

colette Lambert

lambert.ezzo@wanadoo.fr


 

Je vous remercie pour vos bons voeux , à mon tour, je vous présente les miens bien sinçères de Paix, de Joie  et de Santé.

merci aussi pour les photos de notre cher Ain Seynour: comment pourrait on l'oublier? promenades du dimanche durant mon enfance, La fontaine et son eau pétillante : lieu de rencontres et de retrouvailles....

que de souvenirs.......

si vous avez l'occasion de voir Me Olivès, dites lui que je ne l'ai pas oubliée et que j'ai toujours le poupon qu'elle m'avait offert:  je devais avoir 6 ans?je crois me souvenir, que c'est à  l'occasion du retour des cloches pour Pâques, qu'elle réunissait les enfants du quartier pour leur offrir des cadeaux: délicate attention!!!

je vous souhaite une bonne journée

amicalement

Colette Lambert

 


 

Bonjour.
Que de souvenirs  retrouvés sur ce site. Je suis le petit fils de Palluel Joseph ( cantonnier au CFA) et  de Calvayrac Joséphine dite Henriette.Mon pére Lebrun Emile s'est marié à Ain-Seynour avec Palluel Lucie.
En ce qui concerne PALLUEL Georges, postier  à Ain Seynour et  souk-arrhas.Il est décédé  il y a deux ans à Montpellier.Ravi d'entendre parler de Younes, le jardinier de Mougeot ( le Toubib). Nous habitions en 1955, je pense à la maison Latrille, dans la rue qui menait au Viaduc de la ligne de Soukarrhas.Je me souviens très bien de  l' église du village et de son eucalyptus, des crabes et des
anguilles de la rivière (La soummam ?.......)
Je suis le numéro un des naissances  de  1948.------
Amitiés de là bas...
                                                                    Jean- Maurice  LEBRUN


je viens d'aller faire une petite visite à Ain Seynour et lu avec intérêt le récit de Monsieur Mougeot.

j'ai été très émue , car celà m'a ramenée bien des années en arrière: je me souviens très bien de lui , car c'est lui qui pour la première fois ( j'étais petite),m'a soignée une dent malade: je me souviens aussi de son épouse que Maman recevait l'après midi. Et puis..... comment oublier le Docteur Mougeot qui a mis mon frère Guy au monde à la maison: c'était le premier né et maman me disait :" j'ai demandé au Dr Mougeot de m'aider car j'avais très peur de mourir"! Maman avait une grande estime et un profond respect pour lui, elle a eu souvent recours à lui lors d'accouchements difficiles: c'était un médecin très paternel, toujours de bon conseil et à l'écoute de ses patients, un bon médecin de famille comme malheureusement on en fait plus.

Je n'ai pas l'adresse mail de Bernard Mougeot: voulez vous être mon messager et lui transmettre ce petit mot avec toute ma sympathie et lui dire que rien n'est oublié?

Dites lui bien que je suis la fille de Madame LAMBERT sage femme à Souk Ahras

je vous remercie de le faire

Colette lambert

                             


Articles d'Yvon Huguenin Baboula  et la sieste( petit cheminot)

Organigramme du petit cheminot par Josiane Camilleri

Dernier combat de Marcel  Petitjean  dans la rubrique histoire du village

Décès de Marcel  PETITJEAN  Le 1 novembre  2008

Décès de Paul Rousselon

Décès  DE BERNARD  MOUGEOT 

Lettre de J LEBRUN

lettre de Frédérique  Coobar fille de Bernard Mougeot   dans la rubrique HISTOIRE du village ( la vie à Ain Seynour racontée par ...)  et des photos de Bernard ,Myriam MOUGEOT, J.Alain  et Robert Parizot , de l 'ami de Bernard ,Nano Buatois des demoiselles Rouget et du docteur Mougeot(pére de Bernard)photos de Fred et de J Alain

Demande de rectification pour la famille Mathieu par Jacques BOQUEL

Bonjour,
je me permet de vous envoyer ce mail afin de cous informer que je viens de sortir un livre sur les Rapatriés d'Algérie dans les Pyrénées-Orientales.
Bien à vous.
Philippe Bouba

http://entrealgerieetfrance.blogspot.com/2009/05/larrivee-des-pieds-noirs-en-roussillon.html
http://www.trabucaire.com



 

Bonjour
Je m' appelle Robert Guille et je chante sous le nom de Robert Carpentier.
J 'ai 64 ans et je suis un  ancien de l'école Caussemille au Hamma

J'ai écrit une chanson, Ma Ville Blanche (montage vidéo)
que je voudrais mettre si c'est possible sur votre site.
voici le lien pour l' écouter
http://robertcarpentier.com/index_fichiers/compos.htm
Cordialement
Robert Guille

 

Mes sites perso:  http://robertcarpentier.com
                              http://studiokorigan.com

 

 


Je vous envoie des photos souvenir de colos inoubliables à AÏN SEYNOUR.

Merci pour de site

Ghislaine.saliba@wanadoo.fr  nous a fait parvenir 3 PHOTOS  à voir sur le site



Voici la nouvelle adresse, mail de Pierre LATKOWSKI

 

pierre.latkowski@numericable.fr

 

Bloqué depuis le 10 juin par une coupure de ligne, indépendante de toutes intempéries, je vais pouvoir reprendre nos correspondances. Mais vous pouvez supprimer l'adresse précédente (neuf), elle est annulée.

Je ne saurais rien de ce qui m'a été envoyé depuis, tous les messages ont été perdus.

Désolé ..... J'espère que ça va mieux marcher.

A bientôt

P.L.

 

                                                                     

r


adresse VINCENT HENRI 

MAILTO :h.phvincent@free.fr

pour envoyer photos ; remarques ;textes ;témoignages(photos toujours rendues sous 15 jours ) ' VINCENT Henri    chemin du Bourgeot

71460 SERCY

 

 


Accueil | Histoire du village | Ses métiers | Sa population | L'école | Le petit cheminot | la gazouse | Vos photos | guerre  14 18 | La SAS | généalogie | les nouvelles

 Espace réservé aux indications sur les droits d'auteur ou de propriété.
Pour toute question ou problème concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à [EmailProjet].
Dernière mise à jour le : 06 juillet 2018.